Comment savoir si l’électricité est à refaire ?

27 juin 2024

L’électricité est le cœur énergétique de nos foyers, mais elle peut devenir une source de dangers si elle n’est pas aux normes. Plus de 80 % des logements anciens présentent des anomalies électriques. Il est donc crucial de savoir détecter les signes d’une installation défaillante. Ici, on vous donne les points essentiels à vérifier pour évaluer l’état de votre réseau électrique et déterminer s’il nécessite une remise aux normes.

L’âge de votre installation, un premier indicateur

L’ancienneté de votre installation électrique est un indice révélateur de sa conformité. Les logements construits avant 1974 ont de fortes chances de ne pas respecter les normes actuelles. En effet, ces habitations étaient équipées avant l’apparition des normes NF, ce qui implique souvent des équipements vieillissants et potentiellement dangereux.

A lire aussi : Comment faire pousser un pamplemoussier à partir d’un pépin de pamplemousse ?

Si votre réseau électrique date d’avant 1991, une mise à niveau complète est probablement nécessaire. La norme de référence NF C 15-100 a considérablement évolué depuis cette date, puisqu’elle impose de nouvelles exigences en matière de sécurité et de performance. Il est donc essentiel de faire évaluer votre installation par un professionnel pour déterminer l’ampleur des travaux à réaliser. Si vous cherchez de l’aide, rendez-vous sur electricite-conseil.com, le site de référence en électricité.

Le tableau électrique, pièce maîtresse à inspecter

Le tableau électrique est le cœur de votre installation. Son état et sa composition vous renseignent sur la conformité de votre réseau. Un tableau aux normes doit être équipé de disjoncteurs calibrés et non de fusibles. La présence de ces derniers indique une installation ancienne qui n’est plus conforme aux standards de sécurité actuels.

A lire également : Logiciel de devis et facture pour menuisier : pourquoi s'en servir ?

Vérifiez également le nombre de rangées de votre tableau. Il doit être dimensionné en fonction de la surface et du nombre de pièces de votre logement. Un appartement de 4 pièces équipé d’un tableau à une seule rangée est un signe clair de non-conformité. Les circuits disponibles et les branchements ne répondent certainement pas aux exigences de la norme électrique en vigueur.

Les dispositifs de protection, garants de votre sécurité

La présence et le bon fonctionnement des dispositifs de protection sont cruciaux pour la sécurité de votre installation électrique. Vérifiez d’abord l’existence d’un disjoncteur général accessible dans votre logement. Cet élément permet de couper l’alimentation de toute l’installation en cas de problème.

Ensuite, assurez-vous que votre tableau électrique comporte un dispositif différentiel de protection lié à la prise de terre. Ce composant essentiel détecte les fuites de courant et prévient les risques d’électrocution. Chaque rangée du tableau doit également être équipée d’un interrupteur différentiel, reconnaissable à l’indication « ID 30 mA » qu’il porte.

L’état des circuits et des prises, reflet de la santé de votre réseau

L’inspection visuelle de vos circuits électriques et de vos prises de courant vous donnera de précieux indices sur l’état général de votre installation. Des fils dénudés, des prises ou des interrupteurs endommagés sont des signes alarmants qui nécessitent une intervention rapide.

Examinez attentivement vos prises de courant. Elles doivent toutes être équipées d’une broche de terre, cette tige métallique en saillie au-dessus des deux fiches. L’absence de cette broche indique que votre installation n’est probablement pas mise à la terre, ce qui représente un risque majeur pour votre sécurité. Vérifiez également le nombre de prises par pièce, car la norme prévoit un minimum de 3 prises dans une chambre et 6 dans une cuisine.

Les spécificités des pièces d’eau, zones à risque particulier

Les pièces d’eau comme la salle de bain exigent une attention particulière en matière d’installation électrique. Ces espaces à fort taux d’humidité nécessitent des équipements adaptés pour prévenir les risques d’électrocution. Vérifiez la présence d’une liaison équipotentielle qui relie toutes les masses métalliques à la terre.

L’emplacement des équipements électriques dans ces pièces est également réglementé. Aucun appareil ne doit se trouver à moins de 2,25 mètres au-dessus d’une baignoire, et les prises doivent être installées à plus de 60 cm de distance d’une source d’eau. Pour une sécurité optimale, privilégiez l’installation de prises à très basse tension (TBTS) de 12 V, idéalement équipées d’un clapet de protection contre les projections d’eau.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés