Quelles sont les aides de l’État pour refaire une toiture ?

27 juin 2024

Votre toit vous joue des tours ? Avec les fuites, l’isolation défaillante, les factures d’énergie qui augmentent, il est temps de le refaire à neuf. Mais attention, rénover sa toiture peut vite devenir un gouffre financier. Heureusement, l’État a prévu tout un arsenal d’aides pour alléger la note. Dénichez les subventions qui feront de votre nouveau toit un véritable parapluie anti-dépenses.

MaPrimeRénov'

Elle s’est imposée comme l’aide incontournable. Lancée en 2020, cette prime forfaitaire a l’avantage d’être versée dès la fin des travaux.

Dans le meme genre : les différentes étapes pour rénover une salle de bains

Elle est accessible à tous les propriétaires, qu’ils occupent leur logement ou le mettent en location. Les ménages les plus modestes peuvent ainsi bénéficier d’une prime qui va jusqu’à 75 €/m² pour l’isolation d’une toiture-terrasse et 25 €/m² pour les rampants de toiture et les plafonds de combles.

Pour en profiter, votre logement doit avoir plus de 15 ans et les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE. Toutefois, l’isolation des combles perdus n’est pas prise en charge par ce dispositif. Si vous cherchez un pro RGE, vous pouvez consulter couvreurzingueur.net, l’annuaire et blog de la couverture.

A découvrir également : Emballage professionnel : Comment faire le bon choix ?

Pour finir, MaPrimeRénov' a l’avantage d’être cumulable avec d’autres aides, notamment les certificats d’économies d’énergie (CEE) et l’éco-prêt à taux zéro. Cela permet de réduire significativement le reste à charge pour le propriétaire.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les CEE obligent les fournisseurs d’énergie à promouvoir les économies d’énergie auprès de leurs clients. Pour ce faire, ils proposent des primes, des bons d’achat ou des prêts bonifiés aux particuliers qui réalisent des travaux d’amélioration énergétique.

Le montant dépend de plusieurs facteurs : la nature des travaux, la zone climatique de votre logement et vos revenus. Les ménages modestes peuvent bénéficier de primes bonifiées. Pour l’isolation des combles ou de la toiture, l’aide peut atteindre 20 €/m², voire 30 €/m² pour les plus précaires.

L’éco-prêt à taux zéro

C’est une solution de financement pour ceux qui ne disposent pas de la trésorerie pour avancer les frais de rénovation de leur toiture. Comme son nom l’indique, ce prêt ne génère aucun intérêt. Vous ne remboursez que le capital emprunté.

Pour l’isolation de la toiture seule, le plafond est fixé à 15 000 €. Si vous désirez en bénéficier, notez que le logement doit avoir été construit il y a plus de 15 ans et que les travaux doivent être réalisés par des professionnels RGE.

Les aides de l’Anah

L’Agence nationale de l’habitat propose des aides pour les ménages aux revenus modestes qui souhaitent rénover leur logement. Le programme « Habiter Mieux Sérénité » est attractif pour les projets de rénovation globale.

Il finance jusqu’à 50 % du montant total des travaux, dans la limite de 15 000 €, à condition que ces travaux permettent un gain énergétique d’au moins 35 %. Une prime complémentaire de 10 % du montant des travaux (plafonnée à 3 000 €) peut être accordée aux ménages les plus modestes.

Pour en bénéficier, votre logement doit avoir plus de 15 ans et vous devez l’occuper à titre de résidence principale pendant au moins 3 ans après la fin des travaux.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés